Message Mensuel

Message Mensuel Mars 2017

 

Le titre de la Lettre Apostolique « Misericordia et Misera » fait référence à deux mots employés par Saint Augustin  « pour raconter la rencontre entre Jésus et la femme adultère ».

Très souvent, les femmes qui rencontrent Jésus ne sont pas acceptées dans la société à cause de leur vie, elles sont jugées, discriminées, isolées et condamnées. Jésus ne condamne pas les personnes, il montre la miséricorde de Dieu.« Dieu est miséricordieux (cf. Ex 34, 6) ; sa miséricorde demeure pour l’éternité (cf. Ps 136) ; de génération en génération, elle embrasse toute personne qui met en lui sa confiance, la transforme en lui donnant sa propre vie. Que de joie a ainsi jailli du cœur de ces deux femmes, l’adultère et la pécheresse ! Le pardon les a fait se sentir enfin libres et heureuses comme jamais auparavant. Les larmes de la honte et de la douleur se sont transformées en sourire de celle qui se sait aimée. La miséricorde suscite la joie, car le cœur s’ouvre à l’espérance d’une vie nouvelle. La joie du pardon est indicible, mais elle transparait en nous chaque fois que nous en faisons l’expérience. L’amour avec lequel Dieu vient à notre rencontre en est l’origine, brisant le cercle d’égoïsme qui nous entoure, pour faire de nous, à notre tour, des instruments de miséricorde. » (MM 2-3)

« Faire l’expérience de la miséricorde donne de la joie. »

Jésus donne la joie à la femme et il veut que tout le monde reçoit sa joie en plénitude.

 « Dans une culture souvent dominée par la technique, les formes de tristesse et de solitude où tombent tant de personnes et aussi tant de jeunes, semblent se multiplier. L’avenir semble être l’otage de l’incertitude qui ne permet pas la stabilité. C’est ainsi qu’apparaissent souvent des sentiments de mélancolie, de tristesse et d’ennui, qui peu à peu peuvent conduire au désespoir. Nous avons besoin de témoins d’espérance et de véritable joie, pour chasser les chimères qui promettent un bonheur facile fait de paradis artificiels. Le vide profond ressenti par beaucoup peut être comblé par l’espérance que nous portons dans le cœur et par la joie qui en découle. Nous avons tant besoin de reconnaître la joie qui se révèle dans un cœur touché par la miséricorde. » 

En tant que femmes de l'UMOFC, nous sommes appelées à apporter l'espoir et à transmettre notre joie, la joie de l'Evangile, car nous sommes conscientes de la miséricorde de Dieu dans notre vie et nous connaissons la joie du pardon. C'est pourquoi nous devons partager cette joie avec chaque personne dans notre engagement apostolique quotidien sans nous y  lasser.

 « Ne laissons pas nos afflictions et nos préoccupations l’éloigner de nous. Qu’elle demeure bien enracinée dans notre cœur et nous fasse toujours considérer notre vie quotidienne avec sérénité. »

Ce temps de carême nous aide à poursuivre notre chemin de conversion.

 

Autres lectures :

Evangelii Gaudium 1-10

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20131124_evangelii-gaudium.html

Misericordia et Misera 2-4

https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_letters/documents/papa-francesco-lettera-ap_20161120_misericordia-et-misera.html

 

Prière

Psaume 51 (50)

3 Pitié pour moi, Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché,

4 lave-moi tout entier de mon mal et de ma faute purifie-moi.

5 Car mon péché, moi, je le connais, ma faute est devant moi sans relâche;

6 contre toi, toi seul, j'ai péché, ce qui est coupable à tes yeux, je l'ai fait. Pour que tu montres ta justice quand tu parles et que paraisse ta victoire quand tu juges.

7 Vois: mauvais je suis né, pécheur ma mère m'a conçu.

8 Mais tu aimes la vérité au fond de l'être, dans le secret tu m'enseignes la sagesse.

9 Ôte mes taches avec l'hysope, je serai pur; lave-moi, je serai blanc plus que neige.

10 Rends-moi le son de la joie et de la fête: qu'ils dansent, les os que tu broyas!

11 Détourne ta face de mes fautes, et tout mon mal, efface-le.

12 Dieu, crée pour moi un cœur pur, restaure en ma poitrine un esprit ferme;

13 ne me repousse pas loin de ta face, ne m'enlève pas ton esprit de sainteté.

14 Rends-moi la joie de ton salut, assure en moi un esprit magnanime.