Activités Régionales

Les défis de l'UMOFC en Europe

Cliquez ici pour lire un entretien avec la Vice Présidente de l'Europe, Araceli Cavero, dans un journal espagnol (disponible seulement en espagnol)


Soeur Vincent au Kenya

 

Cliquez ici pour lire l'article (en anglais seulement)


Déclaration des Evêques de la COMECE à l'occasion des élections européennes 2014

Du 22 au 25 mai 2014, nous serons appelés à élire les députés qui siègeront au Parlement européen. Le résultat de ces élections déterminera la nature de la législature pour l’UE dans les cinq prochaines années et aura  des implications majeures pour ceux qui dirigent l’UE. En tant qu’évêques de  la COMECE, nous estimons qu’il est de  notre devoir de proposer des orientations à l’électeur/électrice européen(ne) pour qu’il/elle forme sa conscience.

Cliquez ici pour lire la suite

 


Soeur Eugenia Bonetti, Prix de la Citoyenneté européenne

Pour son engagement contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes, Sœur Eugenia Bonetti reçoit cette année le prix de la citoyenneté européenne. Le prix décerné à la missionnaire de l’Ordre de la Consolata, présidente de l’association « Slaves no more », lui a été remis mardi lors d’une cérémonie officielle à Bruxelles.

Cliquez ici pour en lire plus


Résolution 10 votée à l’Assemblée générale de Jérusalem-2010 : Prévenir une sexualisation inappropriée des enfants

 

En France Le Sénat interdit les concours de mini-miss

Dans le cadre du projet de loi sur l’égalité hommes-femmes, le Sénat a adopté un amendement prohibant les concours de beauté pour les moins de 16 ans. Il s’est ainsi prononcé contre l’hypersexualisation des petites filles. « Il y a en France une banalisation de ces concours liée à l’hypersexualisation de notre société et au culte de l’image véhiculée par l’industrie de la mode » a dénoncé Chantal Jouanno, ancienne ministre.

Septembre 2013

 


Les Etats membres de l’OSCE rejettent la déclaration sur les droits des homosexuels

Fin juin, les lobbies homosexuels ont subi une défaite humiliante devant une des plus importantes organisations internationales pour la sécurité.

Cliquez ici

 


Le Conseil de sécurité affirme que l’IVG n’est pas un droit de l’homme, même dans les cas de viol

Dans une importante résolution sur les femmes, la paix et la sécurité, le Conseil de sécurité de l’ONU a opposé une fin de non-recevoir aux suggestions selon lesquelles les victimes de viol en temps de guerre seraient titulaires d’un droit à l’IVG.

Cliquez ici