​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Nations Unies New York

NATIONS UNIES À NEW YORK (ECOSOC) - 2018

ECOSOCCe rapport sur le travail de l’UMOFC aux Nations Unies à New York (ECOSOC) doit nécessairement vous donner un bref aperçu des discussions concernant les défis et les opportunités auxquels notre monde est confronté et qui ont été abordées à l'ONU à New York. La possibilité de participer à des groupes de discussion, de présenter des déclarations écrites officielles et d'assister à de nombreuses sessions est une responsabilité et un privilège que nous apprécions chaque fois que nous marchons sur la place principale et voyons la longue file de drapeaux des 193 États Membres. Fondée sur les cendres de la Seconde Guerre mondiale, l'ONU demeure un forum mondial puissant qui cherche à prévenir d'autres catastrophes d'origine humaine et à permettre à tous les citoyens de notre planète d'atteindre une norme qui assure la dignité et les droits humains fondamentaux à tous les peuples. Comment pourrions-nous ne pas être émues lorsque nous nous présentons aux réunions d'un tel forum d'espoir ? Outre notre présence à de nombreuses sessions de la Commission de la condition de la femme, nous assistons également à d'autres sessions tout au long de l'année, dont beaucoup sont organisées par l'Observateur permanent du Saint-Siège. Ce qui suit n'est qu'un petit échantillon des nombreux sujets présentés et débattus au cours de ce mandat de l'UMOFC.

RÉUNIONS ANNUELLES DE LA COMMISSION DE LA CONDITION DE LA FEMME (CCF)

Des représentants d'États Membres, d'organismes des Nations Unies et d'organisations non gouvernementales (ONG) accréditées auprès du Conseil économique et social de toutes les régions du monde participent aux sessions de cette réunion. En tant qu'ONG accréditée, l'UMOFC a été officiellement représentée à ces réunions par nos représentantes internationales au cours de ce mandat et certaines de nos organisations membres y ont également envoyé des représentantes.

Chaque année, il y a un thème principal à la CCF. Les présentations sont divisées en sessions régulières et en événements parallèles. Les sessions ordinaires sont parrainées par les États et présentent le point de vue du pays ou du consortium de pays concerné. Elles comprennent des séances de travail et des présentations officielles, des tables rondes ministérielles sur le thème prioritaire et des dialogues interactifs. Les sessions parallèles sont extrêmement instructives car elles sont présentées par des ONG qui sont " sur le terrain " dans les domaines à l'étude, fournissant la réalité de la situation et des différentes cultures et leur impact sur la vie des femmes et des enfants dans ces domaines. À la fin de chaque CCF, un document officiel intitulé Conclusions concertées est présenté.

Voici les thèmes principaux et les sujets importants au cours de ce mandat de l'UMOFC :

Nous avons entendu des exposés sur les effets du climat et de la pauvreté sur les femmes, sur les pratiques nocives de plus en plus exportées en raison de l'immigration, telles que les mutilations génitales féminines, sur les effets des maladies contagieuses sur les familles, sur le sort des enfants nés de femmes violées pendant la guerre, sur les femmes réfugiées et leurs familles, sur la difficulté des femmes dans certaines régions du monde à assurer leur stabilité foncière, alimentaire et scolaire. Nous avons entendu des témoignages de femmes qui ont triomphé des catastrophes naturelles et de la pauvreté endémique pour créer des entreprises et qui ont accédé au pouvoir politique. Nous avons également assisté à des séances portant sur l'égalité des sexes et le vieillissement. Nous avons pris connaissance des pratiques adoptées par les entreprises pour équilibrer la vie familiale et l'augmentation de la productivité. Nous avons entendu parler de la lutte contre la cyberviolence contre les femmes et les enfants et de l'autonomisation économique des femmes. L'accent a été mis sur la satisfaction des besoins des jeunes afin de garantir un monde meilleur et de préserver les progrès réalisés en faveur des femmes et des filles.

Les présentations de la CCF 60, qui s'est tenue du 14 au 24 mars 2016, ont porté sur le développement de l'éducation des jeunes filles, la recherche de la paix par les femmes dans le conflit israélo-palestinien, les programmes pour mettre fin à la violence contre les femmes, le lien entre immigration et traite, la protection des droits humains des femmes réfugiées, le rôle des femmes dans la diplomatie sur l'eau, la violence au travail, la différence salariale, l'éducation des filles et des garçons et l'accès aux ressources en matière de lutte contre les crimes sexuels basés sur les conflits, le transfert des paroles en l'air de la rhétorique au financement des questions liées aux femmes et filles.

CSW 61, qui s'est tenue du 13 au 24 mars 2017, a traité de la traite des personnes, des effets de la pornographie sur les familles et de la désensibilisation à la violence faite aux femmes et aux enfants, ainsi que des liens entre la pornographie, la prostitution, la traite et l'avortement. Les séances sur l'avortement ont indiqué que dans les endroits où l'avortement a été sélectif en fonction du sexe, le nombre de femmes disponibles pour le mariage est inférieur au nombre d'hommes cherchant à se marier et dans certains pays où l'avortement a été librement autorisé, la population de remplacement est maintenant insuffisante pour soutenir le PIB du pays. L'éducation a été considérée comme l'un des principaux moteurs permettant aux femmes d'atteindre l'indépendance économique. L'utilisation de la technologie pour aider les femmes dans toutes les régions du monde a été considérée comme un mécanisme positif. L'égalité de rémunération pour un travail égal a été un thème récurrent et des exposés sur la microfinance ont été présentés. La famille a été définie comme l'unité fondamentale de la société. Il a été noté qu'il est nécessaire de veiller à ce que la famille soit économiquement stable pour prévenir le mariage des enfants, le travail des enfants et la traite. Un effort très intéressant a été fait pour quantifier la contribution économique des femmes qui restent à la maison pour s'occuper de la famille. Dans certains pays, il a été déterminé que les femmes pouvaient être considérées comme contribuant jusqu'à 74 % du produit intérieur brut du pays si leur travail pour s'occuper du foyer et de la famille était évalué de la même manière que le travail à l'extérieur du foyer, en plus de fournir un environnement sûr pour les enfants.

La CSW 62, qui s'est tenue du 12 au 23 mars 2018, a examiné les réalités de la vie rurale pour les femmes dans différentes parties du monde, les défis et les opportunités pour atteindre l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes et des filles rurales. Dans les pays développés, les femmes étaient égales ou supérieures au statut et à la productivité des hommes dans ces communautés. Les stéréotypes sexistes ont été abordés sous l'angle des raisons pour lesquelles nous le faisons et de certaines des connotations néfastes qui y sont associées. Le sujet des femmes artisannes a été discuté et nous avons appris le rôle des femmes dans la réalisation des nouveaux objectifs du développement durable. Nous avons appris comment les femmes rurales mènent la lutte contre le changement climatique et comment elles sont affectées par la dégradation des terres et la sécheresse. Nous avons assisté à des séances portant sur la mortalité maternelle élevée qui peut être associée à la pratique du mariage des enfants. Nous avons appris que les femmes participent de plus en plus à la vie politique et que le besoin de soins de santé universels et d'éducation pour les filles et les femmes était la solution à la plupart des défis que doivent relever les femmes rurales.

Outre les sessions de la Commission de la condition de la femme, les représentantes internationales de New York ont également assisté à des sessions consacrées aux chrétiens persécutés et aux groupes minoritaires au Moyen-Orient, à l'importance du rôle de la mère et du père dans la famille, à l'indifférence croissante face au sort des réfugiés et des immigrants, à l'environnement, au désarmement nucléaire, au trafic des femmes et des filles prises dans des conflits, et à de nombreuses autres questions liées au trafic humain. Nous avons également présenté des déclarations officielles sur la famille, l'éducation, l'avortement, la traite des personnes, la liberté de religion et les soins de santé. Notre travail peut être difficile, il semble parfois si frustrant, mais dans l'ensemble, il est aussi passionnant et nécessaire. Nous avons besoin d'avoir notre voix et notre présence là-bas pour parler au nom de nos enseignements catholiques et de nos organisations membres de l'UMOFC. Nous sommes au courant du jargon particulier utilisé et sommes conscients de certaines expressions et de ce qu'elles signifient réellement, par exemple, " l'autonomisation de la santé des femmes " est souvent une couverture pour reconnaître l'avortement comme un droit humain. Jusqu'à présent, le Saint-Siège, les pays qui partagent notre point de vue sur le caractère sacré de toute vie, et les ONG comme l’UMOFC ont réussi à vaincre ces tentatives mais imaginez si nous n'étions pas là !

Ce fut un grand privilège de représenter l’UMOFC à l'ONU à New York et nous sommes très humbles et reconnaissantes de cette occasion. Il n'est tout simplement pas possible de présenter ici toutes les informations couvertes lors des réunions auxquelles nous avons assisté, mais nous espérons que ce bref résumé vous donnera une idée des nombreux sujets abordés, des situations qui restent malheureusement inchangées ou qui ont empiré pour les femmes et les enfants et des réalisations qui ont été faites pour améliorer leur vie. En tant que femmes de l’UMOFC, nous continuons à prier et à plaider pour nos sœurs dans le monde entier afin que toutes puissent vivre dans la dignité et disposer de ressources suffisantes pour élever et protéger leurs familles. Que Notre Dame, Reine de la Paix, apporte nos prières et notre travail à son Divin Fils.  

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina WV56 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Allons de l'avant ! Célébrer et marcher avec l'UMOFC".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias