​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Art et méditation - avril 2021

Zurbaran Francisco Art Museum SeattleokFrancisco de Zurbaran, (Fuente de Cantos 1598 – Madrid 1664), La fuite en Égypte, 1630-35, huile sur toile, cm 150 x 159, Seattle, Art Museum

Mois d’avril.

L'épisode de la fuite en Égypte n'est rapporté que dans l'Évangile de Matthieu: “Après leur [des mages] départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : «Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr.» Joseph se leva; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode” (Mt 2, 13-15a).

Il n'y a pas beaucoup de moments dans les Évangiles où l'on se souvient pleinement de la Sainte Famille: la naissance avec les épisodes qui y sont liés me viennent à l'esprit, la présentation au Temple, Jésus à douze ans trouvé parmi les docteurs du Temple, le clin d'œil éphémère à la normalité de la vie de Nazareth et précisément aussi la fuite vers l'Égypte. Cet épisode est l'un des plus dramatiques car il est soudain, inattendu, plein d'inconnues. Et Joseph lui-même est le protagoniste: averti par l'ange, il organise le long et exigeant voyage pour sécuriser sa famille et surtout Jésus, pour l'éloigner de la fureur meurtrière d'Hérode.

Le grand peintre espagnol nous offre une représentation du voyage en Égypte pleine de tendresse. Le ciel plein de nuages assombrit tout et semble souligner la fatigue et la douleur qui, bien que cachées, ont certainement dû accompagner le cœur de ces exilés.

Les personnages sont représentés de manière essentielle. Marie et le petit Jésus ont trouvé place sur le dos d'un âne. Joseph marche pieds nus à côté, légèrement retardé, comme pour souligner que les personnages importants sont son épouse et son fils. Les vêtements sont modestes, pauvres mais dignes. Nous sommes frappés par les tons roses de la robe de Marie et de la tunique de Joseph. Mais aussi le magnifique chapeau de paille que porte la Madone donne à la scène une touche de quotidien et de contemporanéité. Le centre de la peinture est Jésus et son regard qui nous fixe, nous les spectateurs, et qui a également attiré les regards de sa mère et de son père.

Francisco de Zurbaran, qui en plus d'être un grand peintre était profondément religieux, travaillait principalement pour les ordres religieux les plus importants de Séville de son temps (Dominicains, Trinitaires, Franciscains, Chartreux, Mercédaires). Enfin, j'aime me rappeler qu'au XVIIIe siècle, cette toile était certainement située à Lima, au Pérou, un pays dans lequel Zurbaran – avec le Mexique – a trouvé un marché intéressé à ses créations.

Sa religiosité a été influencée par le quiétisme espagnol, un mouvement religieux avec un fond mystique qui a enseigné la retraite intérieure, la pratique pénitentielle, une attitude d'abandon contemplatif total et pur dans lequel les fidèles doivent se placer devant Dieu, l'adorer, l'aimer et le servir.

Laissons donc nos cœurs être inondés de la même ferveur qui animait le peintre. En ces temps rendus difficiles et fatigants par la pandémie, nous nous tournons vers la Sainte Famille migrante et réfugiée en Égypte avec amour, nous demandons protection et réconfort, nous confions nos désirs et nos familles.

 

L’Évangile ne donne pas d’informations concernant le temps pendant lequel Marie, Joseph et l’Enfant restèrent en Égypte. Cependant, ils auront certainement dû manger, trouver une maison, un travail. Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour remplir le silence de l’Évangile à ce propos. La sainte Famille a dû affronter des problèmes concrets comme toutes les autres familles, comme beaucoup de nos frères migrants qui encore aujourd’hui risquent leur vie, contraints par les malheurs et la faim. En ce sens, je crois que saint Joseph est vraiment un patron spécial pour tous ceux qui doivent laisser leur terre à cause des guerres, de la haine, de la persécution et de la misère.

Pape François, lettre apostolique Patris Corde 5, 8 décembre 2020

 

(Contribution de Vito Pongolini)

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina WV56 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Allons de l'avant ! Célébrer et marcher avec l'UMOFC".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias