​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

ART ET MÉDITATION - AOUT 2017

Gerard David

Gérard David (Oudewater, 1450-60  – Bruges, 1523), Les noces de Cana, 1523, huile sur bois, cm 100 x 128, Paris, Musée du Louvre

L’œuvre du peintre flamand est très riche du point de vue iconographique. Avec beaucoup de personnages, bien au-delà de la reproduction fidèle de l'Evangile (cf. Jean 2, 1-11), la scène présente des plans différents.

Nous notons tout d'abord de chaque côté, en bas, les donateurs, à savoir ceux qui ont commandé le tableau: il s’agit du riche marchand castillan, mais installé à Bruges pour des affaires, Juan Sedano - représenté à genoux, à gauche, avec derrière lui, son fils – et sa femme Maria, qui est à genoux sur le côté droit. Il est probable que le commerçant a commandé l’œuvre à l'occasion de son admission à la Confraternité du Précieux Sang, dont l'emblème – une couronne d'épines argentée, tressée et saupoudrée de gouttes de sang – est brodé sur le manteau de l'homme.

Mais maintenant, nous observons la scène centrale. Marie, à gauche de laquelle le couple est assis, vient d'ordonner aux serviteurs de faire ce que Jésus leur dira; Jésus a demandé aux serviteurs de puiser dans des pots remplis d'eau. C'est ce que les serviteurs sont en train de faire, eux qui ont apporté les pots devant la table. Le miracle est sur le point de se produire. Tout est suspendu, les regards et les visages montrent l'embarras et la peur, il n’est pas encore certain que l'écheveau sera démêlé.

La seule face à Jésus est Marie, sa mère, qui a invité les serviteurs à mettre toute leur confiance en Jésus, et qui, en quelque sorte, a causé le miracle lui-même. Comme nous le rappelle l’évangéliste Jean, «Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui» (v. 11).

Si nous regardons la richesse de la pièce dans laquelle le mariage a lieu et la beauté des bâtiments qui peuvent être vus sur la place qui s’ouvre sur la gauche, nous nous rendons compte que le peintre a situé la scène évangélique des noces de Cana à Bruges dans la première moitié du XVIème siècle. Avec la présence des deux donateurs, à l’époque vivants et donc contemporains, le peintre a voulu dire que chacun d'entre nous, spectateurs, doit sentir ce qui est arrivé à Cana comme quelque chose qui nous touche et nous interpelle.

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina luglio 2022 n.58 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Les femmes en action - Surmontant la pandémie".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias