​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

MESSAGE MENSUEL JANVIER 2021

Foto 2 women and a child in a field hospital

Un hôpital de campagne pour soigner les victimes et la création.

La crise du Coronavirus n'est pas seulement sanitaire, mais elle nous touche aussi bien sur le plan économique et politique que dans notre environnement familial et celui de nos organisations. Elle n'était pas présente dans les best-sellers de la science-fiction ou dans l'imaginaire collectif. Cette crise mondiale et complexe aggrave les difficultés climatiques, migratoires, discriminatoires et asservissantes qui existent déjà dans l'humanité. "Ceux qui ne regardent pas la crise à la lumière de l’Évangile, se limitent à faire une autopsie sur un cadavre : ils regardent la crise, mais sans l'espoir de l’Évangile, sans la lumière de l’Évangile". (Pape François à la Curie romaine, 21 décembre 2020).

Je me demande et je vous demande, en tant que membres de l’UMOFC : que signifie regarder la crise à la lumière de l’Évangile au début de 2021 ? A mon avis, cela signifie prendre en charge les blessures de celles et ceux qui nous entourent ou qui sont à notre portée, essayer de les guérir avec les moyens dont nous disposons et renforcer nos actions par des liens de fraternité avec les autres organisations de l’UMOFC.

Nous lisons dans le message du Saint-Père pour la Journée mondiale de la paix 2021, intitulé La culture du soin comme parcours de paix : "J’encourage par cette boussole chacun à devenir prophète et témoin de la culture du soin afin de combler de nombreuses inégalités sociales. Et cela sera possible seulement avec une participation forte et généralisée des femmes, dans la famille et dans chaque environnement social, politique et institutionnel".

Combien nous, les femmes, avons à contribuer à ce chapitre de l'histoire humaine qui s'ouvre si nous nous engageons sur la voie de la culture du soin ! Il est dans notre nature féminine de prendre soin de la vie qui a été engendrée, d’être vigilante avec l'enfant qui souffre et de le défendre s'il a été abîmé par une injustice, de prendre soin de notre foyer, d'apprendre à marcher et à prendre son envol dans la vie, de créer le climat affectif adéquat pour l'épanouissement de chacune et de chacun, de penser à une éducation au développement intégral, à la résilience face aux crises... les entrailles de la femme donnent cela et bien plus encore à la culture du soin.

Et en tant que femmes catholiques, nous avons Marie, Étoile de la Mer, qui par son exemple et sa maternité guide intelligemment et tendrement notre bateau au milieu de cette tempête. Je lui confie, une fois de plus, la réponse que nous, les femmes de l’UMOFC, avons à offrir de la part de nos familles, des organisations, des écoles, des universités, des paroisses, des projets d'évangélisation et de promotion humaine intégrale, des organismes nationaux et internationaux, pour jouer un rôle irremplaçable dans le soin des uns, des unes et des autres et aussi dans la prise en charge de la création.

C'est pourquoi je vous encourage à lancer un appel radical pour convertir l’UMOFC en un HÔPITAL DE CAMPAGNE en cette année 2021. Attention : le temps est venu de mettre en œuvre de toute urgence ce que Jésus-Christ nous demande depuis le début du pontificat de François : "Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave s’il a du cholestérol ou si son taux de sucre est trop haut ! Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste. Soigner les blessures, soigner les blessures... Il faut commencer par le bas." (Entretien avec Civiltà Cattolica, août 2013).

Nous ne pouvons pas revenir à la "normalité" après la distribution du vaccin Covid-19 : à la « normalité » de la crise morale, celle du consumérisme, de l'inégalité, de l'économie trompeuse de la marée noire, du modèle culturel basé sur l'égoïsme individualiste, de l'engagement chrétien confortable, non ! Dieu nous garde de revenir à ce genre de « normalité ». En tant que Présidente de l’UMOFC, je propose de lancer une campagne, à partir de chaque organisation, avec les modalités propres à chacune, pour nous transformer en un véritable hôpital de campagne.

Je vous demande de prendre les résolutions votées à l'Assemblée Générale de Dakar pour cette période et de répondre rapidement à des questions telles que : Comment panser les plaies des zones les plus touchées par les catastrophes climatiques pour nous rendre responsables d'une planète saine ? Quels soins prodiguons-nous aux membres les plus vulnérables des familles, des enfants à naître aux personnes âgées ? Que mettons-nous en œuvre pour éradiquer la violence subie par les femmes et les filles qui sont victimes de la traite, de mutilations génitales ou de discrimination ? Comment prenons-nous soin de tant de personnes qui ont besoin d'une éducation pour découvrir et avancer sur le chemin de la sainteté ?

S’il vous plaît, ne faisons pas la sourde oreille aux cris des victimes et de la création, unissons-nous dans un réseau de véritables hôpitaux de campagne au niveau de la base, voilà mon souhait pour une Sainte Année 2021 !

 

María Lía Zervino, Servidora

Présidente Générale de l'UMOFC

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina WV56 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Allons de l'avant ! Célébrer et marcher avec l'UMOFC".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias