​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Message mensuel avril 2021

unnamed copia

Avec le cœur d'une mère et d'un père.

Chères amies,

Depuis le 19 mars, nous vivons l'année Famille Amoris Lætitia, qui culminera le 26 juin 2022 avec la 10e Rencontre mondiale des familles à Rome. En même temps, comme vous le savez, le pape François nous a donné une belle lettre, Patris corde, le 8 décembre 2020, avec laquelle il a commencé l'année de saint Joseph. Ces deux célébrations vont de pair et constituent pour nous une source de grâce pour développer en nous un cœur de mère et de père.

Je me souviens comme si c'était aujourd'hui, quand en 1978, sur la place Saint-Pierre, Jean-Paul I disait que Dieu est "père et mère". Beaucoup ont été scandalisés. Ce ne fut pas le cas lorsque Jean-Paul II a appliqué ce concept à Dieu lors d'une audience près de 20 ans plus tard. François n'utilise pas seulement ce concept en référence à Dieu, mais il a insisté sur le fait que le corps du Christ, « l’Église est au féminin, l’Église est femme ».

C'est pourquoi j'ose proposer que nous regardions quels traits de la " paternité " de saint Joseph nous pouvons intensifier dans notre cœur de femme, afin que nos familles puissent compter sur le meilleur de nous-mêmes pour les faire prospérer. Et qu'en nous laissant "irradier" par la famille de Nazareth, nous puissions sortir de cette crise meilleures qu'avant, en la mettant à profit comme une opportunité de croissance.

Le Pape nous fait remarquer que Joseph est père dans la tendresse et que c'est précisément la tendresse qui est la meilleure façon de toucher ce qui est fragile en nous et dans les autres membres de notre famille. Le Malin nous fait regarder cette fragilité avec un jugement négatif, "alors que l'Esprit la met en lumière avec tendresse" et nous apprend que Dieu, à travers nos peurs, nos faiblesses et celles de la famille, peut et veut agir.

Nous voyons Joseph est père dans l'obéissance, même quand il est dans l'angoisse. "Dans toutes les circonstances de sa vie, Joseph a su prononcer son "fiat", comme Marie à l'Annonciation et Jésus à Gethsémani". Dans les pires moments pour sa famille, il fait preuve d'une confiance et d'une patience fortes et viriles. Dans cette situation d'urgence mondiale, nous pouvons ne pas comprendre la signification des plans de Dieu. Il serait bon de renforcer "virilement" notre obéissance à la Divine Providence.

Joseph est un père accueillant, un protagoniste courageux et fort. "Seul le Seigneur peut nous donner la force d'accueillir la vie telle qu'elle est (...)". Avec le cœur d'une mère et d'un père, accueillons la vie à chaque moment et circonstance de son existence, de la conception à la mort naturelle, telle qu'elle se présente à nous. Et "accueillons les autres, sans exclusion, tels qu'ils sont, avec une préférence pour les faibles, car Dieu choisit ce qui est faible".

Joseph est un père au courage créatif. Le Pape écrit : "... face à un problème, nous pouvons nous arrêter et abandonner, ou nous pouvons trouver un moyen d'y faire face. Parfois, les difficultés sont précisément celles qui font ressortir en chacun de nous des ressources que nous ne pensions même pas avoir." En tant que famille, que pouvons-nous inventer, en faisant preuve de créativité et de courage, pour tendre la main à d'autres familles en situation difficile ?

Enfin, le Pape nous dit que "nous devons nous rappeler qu'elle (la paternité) n'est jamais un exercice de possession, mais un "signe" qui évoque une paternité supérieure. Tout comme Joseph : l'ombre du Père céleste". Que nos cœurs, en ce temps pascal, deviennent une source de maternité, comme celui de Marie, et de paternité, comme celui de Joseph, et que nous vivions la résurrection du Christ avec un cœur de mère et de père.

Si vous ne le faites pas déjà, je vous suggère de profiter du "don d'indulgences spéciales" que le pape François offre à tous, mais surtout aux malades et aux personnes âgées "dans le contexte actuel d'urgence sanitaire" (voir le décret de la Pénitencerie apostolique qui annonce l'"Année Saint-Joseph"). Je souhaite que ces grâces servent à notre conversion personnelle - condition nécessaire pour obtenir une indulgence - et au salut de tant d'autres.

Que la Sainte Famille nous apprenne à vivre dans notre famille comme une "église domestique" et pour cela nous accorde la joie de la Résurrection de notre Seigneur ! Il est vraiment ressuscité !

Avec toute mon affection,

 

María Lía Zervino, Servidora

Présidente Générale de l'UMOFC

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

copertina novembre 2020 fra

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "La pandémie à la Maison Commune: vers un discernement". 

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias