Facebook X Twitter Instagram Youtube 

Valoriser le féminin pour promouvoir les droits et la dignité de la personne

Immagine1

La maternité, le travail et la famille : tels sont les thèmes au centre de la réflexion promue par l'Association Beata Maria Cristina di Savoia et le Movimento Nazionale Donne UCID, tous deux membres de l'Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques (UMOFC).

Une réflexion sur les profonds changements culturels en cours sur la voie de l'égalité des chances pour les femmes, de leur pleine participation à la vie sociale et politique et professionnelle, s'est tenue dans la salle capitulaire du Sénat à S. Maria Sopra Minerva à Rome, en mettant surtout l'accent sur les relations entre les hommes et les femmes et sur les droits et les devoirs inhérents à la famille.

En valorisant la spécificité féminine, il est urgent de défendre et de promouvoir la dignité personnelle de la femme.

Introduite par la Présidente de l'Association Beata Maria Cristina di Savoia, Silvana Alesiani, et par la secrétaire nationale Laura Frattari, la rencontre s'est ouverte sur le prologue "La maternité : un nouveau féminisme?" du Père Riccardo Lufrani, professeur de théologie à l'Université Lumsa, qui a souligné comment, plutôt que de parler de rôles, il faut mettre en valeur la vocation de chaque personne en assurant une présence coordonnée et harmonieuse des hommes et des femmes dans la vie et dans l'exercice des responsabilités au sein du couple, de la famille et de la société pour une "civilisation de l'amour", comme Lufrani a voulu définir sa vision.

L´égalité véritable de la femme se développe dans une dynamique de complémentarité et de réciprocité avec les hommes, une complémentarité réciproque qui, rappelant le Mulieris dignitatem de Jean-Paul II, doit être comprise comme une coresponsabilité non seulement en termes de rôles et de fonctions à remplir, mais surtout pour la structure et la signification personnelle. Il ne s'agit pas d'une égalité statique et standardisée, mais d'une diversité dans l'égalité, enrichissante et indispensable pour une coexistence humaine harmonieuse.

Malheureusement, la tendance à rechercher une plus grande productivité ou un profit toujours plus grand conduit à des processus de compétition. Nous sommes appelés à trouver de véritables modes de relation entre nous, en considérant les différences comme des richesses à exploiter pour le bien de tous.

Il faut des outils pour faire face au changement d’époque en cours pour la compréhension des phénomènes et de l'histoire, de ce que signifie la « maternité », autrement nous risquons de perdre notre identité culturelle, les droits et la dignité des personnes. La sénatrice Lavinia Mennuni, membre de la Commission budgétaire et de la Commission bicamérale pour l'enfance et l'adolescence, face aux données indiquant une moyenne d'un peu plus d'un enfant et un âge de plus en plus avancé pour devenir mère ou même renoncer à avoir des enfants par crainte de perdre son emploi, a rappelé que la natalité est la priorité de l'agenda politique italien. Avec la manœuvre budgétaire 2024, le gouvernement a lancé des mesures en faveur des familles, des jeunes et des allègements fiscaux pour soutenir les parents, mais il faut certainement plus d'incitations pour créer les bases d'un projet pour les jeunes et, surtout, d'une révolution culturelle. La conviction est qu'aujourd'hui plus que jamais nous sommes à la recherche d'une vision claire qui oriente notre société, dans une période de changements profonds et inévitables qu'il faut saisir comme une opportunité d'enrichissement dans le respect des droits et des principes fondamentaux.

Concilier travail et enfants est un projet possible et un chemin à partager selon Stefania Brancaccio, Présidente du Movimento Nazionale Donne UCID, qui tient à partager son histoire d'entrepreneuse pour transformer de l'intérieur les entreprises afin qu'elles deviennent des lieux plus lumineux où l'on valorise les personnes. Un engagement pris à la première personne, et reconnu par la distinction de Cavaliere del Lavoro, pour éviter les difficultés que de nombreuses femmes vivent au quotidien en raison de la relation conflictuelle entre la maternité et les soins d'une part, et le travail d'autre part. Changer les organisations demande du courage, le courage de redonner aux soins et à la maternité l´importance qu'ils méritent, non seulement d'un point de vue social mais aussi économique. C'est précisément pour promouvoir des actions concrètes et indiquer un chemin commun pour une transformation de l'économie qui valorise les femmes dans la société, le travail et la famille, que le Movimento Nazionale Donne UCID, suivant l'exhortation du Pape, a également présenté une proposition y compris lors du G20, pour dé-fiscaliser le travail des femmes, et nous constatons avec plaisir que le Gouvernement va dans le sens d'utiliser le levier fiscal pour soutenir les femmes qui travaillent et la famille. Dépassant la logique des quotas roses.

Il reste encore beaucoup à faire pour une véritable transformation, y compris sur le plan culturelle.

Les données sur l'état de l'inclusion et de l'emploi dans les entreprises ont été mises en évidence par Stefania Grea, Secrétaire Générale de la Fondation Human Age Insitute, ManpowerGroup, qui a souligné que les femmes ne demandent pas tant de la flexibilité que d'être mises en mesure de retourner au travail après un congé de maternité en garantissant davantage d´itinéraires d´actualisation de compétences et de reconnaissance des aptitudes.

Des facteurs qui influencent les disparités salariales qui existent malheureusement encore dans toutes les catégories professionnelles, comme l'a indiqué l'avocat Filippo Romeo, Professeur de droit privé à l'Université Kore d'Enna, qui a exploré le thème de la violence économique et de l'écart salarial entre les hommes et les femmes. La délégation des soins familiaux a une incidence à la fois sur les carrières que sur les choix de quitter le travail et, trop souvent, les choix qui semblent initialement libres se révèlent être de véritables dépendances économiques, ou même des violences contre la personne.

Il est toujours très utile de rappeler l'histoire pour mieux comprendre la réalité du présent et être clair sur le chemin à parcourir. Dans ses conclusions, l'avocate Laura Frattari a illustré le parcours législatif des droits de la femme, les difficultés et les défis rencontrés par les premières femmes qui sont entrées en politique et ont apporté une contribution décisive menant aux conquêtes atteintes. Aujourd’hui, il faut une clarté et une transparence extrêmes des choix politiques afin que le chemin de l'égalité se poursuive, mais en évitant qu'il ne se transforme en actions pour l'égalité de modes de comportements, de concurrence, de rivalité, avec le risque de piétiner les droits et la dignité de l'être humain et d'avoir des répercussions négatives sur la famille.

Immagine2

L'Association Maria Cristina di Savoia s'est lancée dans une démarche centré sur le thème social "Féminin et féminisme", en réfléchissant à l'égalité des sexes et aux défis auxquels les femmes sont confrontées dans le monde du travail. La réflexion s'étend à la préservation de l'identité féminine, en soulignant l'importance de l'accès aux opportunités d'emploi sans compromettre sa propre nature. Les principes de la Doctrine Sociale de l'Église guident l'association dans la promotion de la collaboration entre hommes et femmes fondé sur le respect mutuel, tant dans le mariage que dans les autres dimensions de la vie. Une attention particulière est accordée à la maternité, un sujet souvent négligé, et à l'importance de la réintroduire dans le discours sur l'égalité des sexes. L'association met en œuvre un projet intitulé "Femmes artisanes" afin de soutenir les femmes économiquement indépendantes par le biais de la créativité, conformément aux principes de la doctrine sociale de l'Église. Le projet pilote sera présenté le 8 mars à Enna.

L'UCID, Unione Cristiana Imprenditori Dirigenti (Union chrétienne des entrepreneurs et des dirigeants), est une association de personnes qui, depuis 1947, accueille tous ceux qui, avec un rôle de responsabilité, entendent s'engager à témoigner avec cohérence le message de l'Évangile et de la doctrine sociale de l'Église.

Les valeurs de l'esprit d'entreprise éclairées par la Foi trouvent dans le contexte de l'UCID à la fois des formations adéquates sur la centralité de l'entreprise en fonction de la centralité de la personne, en fonction de la centralité de Dieu, que des moments d'application qualifiés et innovants pour le développement et la construction du Bien Commun.

Roberta Mazzeo, Secrétaire Nationale du Movimento Donne UCID. Cet article a été traduit de l'original en italien

 

Logo completo color in

Aidez la mission de l'UMOFC

Magazine "Voix de Femmes"

Copertina marzo 2024 n.63 FRA Pagina 1

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: " Prenons le chemin joyeux de l'amour familial, de la maternité et de la paternité ".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias

Femmes Eglise Monde, l'édition mensuelle des femmes de L'Osservatore Romano

dcm fra