+39 0668400213 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon

Activités Régionales

Île de Gorée…et de retour dans le monde réel! - Royaume-Uni

Ward 22

Une visite à l’île de Gorée a été incluse dans le calendrier chargé de l’Assemblée Générale. L'île se situe à 3 km des côtes de Dakar, au Sénégal et en Afrique de l'Ouest. La « Maison des esclaves » et sa « porte du voyage sans retour » forment un Musée mémorial de la traite des esclaves de l’Atlantique sur l’île de Gorée et commémorent le dernier point de sortie des esclaves d’Afrique.

Après sa construction en 1776, la Maison des esclaves devint un centre de rétention pour l'exportation d'esclaves africains. Les familles étaient séparées à la Maison ; hommes, femmes et enfants étant retenus dans des quartiers distincts, aussi bien qu'à l'embarquement sur les navires, où la plupart d'entre eux n'étant pas envoyés au même endroit. Les jeunes filles, en particulier, étaient détenues séparément du reste des prisonniers, et devaient " défiler dans la cour afin que les commerçants et les maîtres puissent les choisir pour être exploitées sexuellement " ; si elles tombaient enceintes, elles étaient autorisées à rester sur l'île jusqu'à l'accouchement.

Un court trajet en bateau de Dakar (environ 20 minutes) mène à la minuscule île sans voiture, à sa petite jetée, à sa plage et à ses enfants heureux, souriants et accueillants qui créent un faux sentiment de sécurité alors qu'on se dirige vers la raison d'existence de ce lieu. Séparées en groupes linguistiques, nous nous sommes dirigées vers la " Maison des esclaves " et, à notre arrivée, nous avons été informées de l’histoire de l’île et de la " Maison ".

Les « chambres » séparées pour les hommes, les femmes et les enfants étaient sombres, sans air et glauques ; et c’était particulièrement bouleversant lorsque on pense à la peur de chacun. Les hommes et les femmes s'inquiétaient pour leurs épouses ou maris et tous les deux étaient hystériques à propos de ce qui arrivait à leurs enfants. Les enfants devaient être terrifiés. Ils étaient enchaînés et, à l’approche de la « porte de non-retour », ils avaient le choix d’embarquer ou de sauter dans la mer.

Avec une balle de métal de 5 kg attachée en permanence à leurs pieds ou à leur cou, un Africain capturé savait ce que le fait de plonger dans la mer profonde apporterait. Les eaux environnantes sont si profondes que toute tentative d'évasion garantissait la mort par noyade. Beaucoup ont choisi la mer plutôt que l'esclavage dans un pays étranger. C'était un endroit très poignant et triste, visité par le pape Jean-Paul II en 1992, et en 1978, l'UNESCO a classé Gorée au patrimoine mondial.

Retour à la maison dans le monde réel!

En mars de chaque année, UCM Angleterre organise des journées d'études de trois jours. Les membres sont très conscients de la nécessité de continuer à apprendre, à développer et à comprendre notre Foi et les problèmes de ce monde. Chaque diocèse est invité à envoyer trois délégués qui transmettent l'information aux membres de leurs diocèses respectifs en organisant leurs propres journées d'étude. Les autres membres peuvent assister à condition qu’il y ait suffisamment d’hébergement.

Les journées sont organisées par les deux vice-présidents nationaux qui invitent des conférenciers à diriger et à inspirer nos membres pendant les deux premiers jours. Le temps passé ensemble commence par une messe et ensuite les orateurs prennent la relève. Le temps est réparti entre les intervenants et le groupe de discussion et la restitution des travaux. Les séances finales sont destinées au groupe diocésain qui doit commencer à organiser ses propres journées d’étude, tandis que les «experts» sont toujours là pour aider. La messe est célébrée chaque jour et constitue un moment de paix et d’harmonie au sein du groupe. Des journées d'études précédentes ont été consacrées à la traite des personnes, aux problèmes de santé mentale et à l'enseignement de l'Église.

Les trois dernières années, les journées d'étude ont été consacrées aux écrits du pape François et nous avons étudié Evangelii Gaudium, Laudato Si et Amoris Laetitia. Évidemment, dans un laps de temps aussi court, l’ensemble de chaque livre n’a pas été entièrement couvert, mais c’est un point de départ pour le diocèse et les membres.

Cette année, nous étudions Gaudete et Exultate et le conférencier principal est le conseiller ecclésiastique de l’UCM, Mgr Alan Williams. Je suis sûre que ce sera aussi informatif et intéressant que les journées d’études précédentes car il s’agit d’un événement majeur dans le calendrier de l’UCM.

 

Val Ward

Union of Catholic Mothers - Membre du Conseil, Royaume-Uni

Voix de Femmes

copertina FRA 50

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Prenons soin de la famille". 

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Galeries de photos

galerias

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

wordcloud FAQ

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel