​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Art et méditation - novembre 2021

Bronzino da KHMWien

© KHM-Museumsverband - https://www.khm.at/en/objectdb/detail/318/?offset=2&lv=list

Bronzino, Agnolo di Cosimo dit le (Monticelli 1503 – Florence 1572), Sainte Famille avec Sainte Anne et Saint Jean-Baptiste, 1540 environ, huile sur bois de peuplier, cm 126,8 x 101,5, Vienne, Kunsthistorisches Museum.

Mois de novembre.

Nous sommes confrontés à un tableau de la maturité de Bronzino, qui devint l'un des peintres préférés des Médicis, la famille qui régna sur Florence. La célébrité certaine du peintre est signifiée  par le fait que le tableau est signé: sur la pierre sous le pied gauche de Jésus, nous lisons BROZINO FIORETINO.

La première chose que l'on remarque est la présence de deux personnages au-delà de la représentation traditionnelle de la Sainte Famille: au premier plan le petit Jean-Baptiste (il est assis sur une peau de bête et près de sa main gauche on voit à la fois une petite croix avec le cartouche "Ecce agnus Dei" et un bol qui rappelle le baptême) et Sainte Anne en arrière-plan à gauche. Si la présence du premier se comprend aisément (Saint Jean-Baptiste est le saint patron de Florence), on sait moins que Sainte Anne fut également élue protectrice de la ville de Florence à partir de 1343 et les Médicis eux-mêmes au début. du XVIe siècle la choisirent comme protectrice de leur famille. Tout cela nous fait penser que le tableau a été réalisé pour la dévotion privée d’un membre de la famille des Médicis, seigneurs de Florence.

Le jeu des regards est particulier et important. Jésus seul nous regarde, nous autres spectateurs, il tient dans la main un petit oiseau avec lequel il jouait peut-être, mais maintenant son regard est tourné vers chacun de nous et il semble nous demander de le regarder aussi parce qu'il est notre Sauveur. Et après tout, les regards de tous les personnages du tableau sont déjà tournés vers lui: celui de Marie, qui semble un peu inquiète; celui de Jean, qui s'accompagne d'un geste d'offrande et d'indication; ceux d'Anne et de Joseph, qui partagent un sourire voilé de satisfaction. Tout le monde se tourne vers lui car tout le monde – de différentes manières – a en tout cas attendu et désiré cet enfant, dont l'existence s'est avérée très spéciale dès sa conception. Et ainsi Jésus – qui dans le tableau n'est pas au centre de la composition, centre occupé à la place par Marie avec sa belle robe rouge irisée et le voile raffiné dont elle couvre ses cheveux – devient le point focal où convergent toutes les lignes.

Si nous regardons ensuite la technique de la peinture, nous pouvons voir comment Bronzino a utilisé des couleurs un peu froides et des contours très nets et définis. Ce choix de sa part pourrait être le signe de la querelle qui animait le monde de l'art au milieu du XVIe siècle : à savoir qui de la peinture ou la sculpture étaient supérieures. Bronzino semble nous dire que la peinture est supérieure, car elle est capable de faire ressembler les figures représentées en deux dimensions d'un tableau à des statues en trois dimensions.

 

L’écrivain polonais Jan Dobraczyński, dans son livre “L’ombre du Père”, a raconté la vie de saint Joseph sous forme de roman. Avec l’image suggestive de l’ombre il définit la figure de Joseph qui est pour Jésus l’ombre sur la terre du Père Céleste. Il le garde, le protège, ne se détache jamais de lui pour suivre ses pas. Pensons à ce que Moïse rappelle à Israël: «Tu l’as vu aussi au désert: Yahvé ton Dieu te soutenait comme un homme soutient son fils» (Dt 1, 31). C’est ainsi que Joseph a exercé la paternité pendant toute sa vie.

On ne naît pas père, on le devient. Et on ne le devient pas seulement parce qu’on met au monde un enfant, mais parce qu’on prend soin de lui de manière responsable. Toutes les fois que quelqu’un assume la responsabilité de la vie d’un autre, dans un certain sens, il exerce une paternité à son égard.

Pape François, lettre apostolique Patris Corde 7, 8 décembre 2020

(Contribution de Vito Pongolini)

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina WV56 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Allons de l'avant ! Célébrer et marcher avec l'UMOFC".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias