​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Message mensuel octobre 2021

Dakar 2018

Rendre visibles les invisibles.

Chères amies,

Le pape François nous a indiqué dans Gaudete et exsultate les saints "de la porte d'à côté", en faisant référence aux personnes qui, au quotidien et sans que personne ne le remarque, vivent en répondant à l'appel à la sainteté. Il s'agit souvent de femmes qui, en raison de leur grande discrétion, sont "invisibles" non seulement pour la presse mais aussi pour beaucoup de personnes de leur entourage. Il en va de même pour les femmes les plus vulnérables. La situation de douleur, de privation et d'angoisse dans laquelle elles sont plongées n'est pas visible, elle ne fait pas la une des journaux. Nous vivons avec des femmes qui appliquent de bonnes pratiques et avec des femmes qui souffrent de l'esclavage moderne, mais pour la plupart de leurs contemporains, ce sont des femmes "invisibles".

Le Conseil de l'UMOFC a pris une décision : rendre visibles les millions de femmes "invisibles". La première priorité est de servir les femmes qui souffrent le plus, celles qui sont persécutées pour leur foi, celles qui ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l'école par manque de ressources, celles qui sont exposées à la violence domestique, les filles et les jeunes femmes qui ont été abusées, les cheffes de famille qui doivent partir travailler et sont obligées de laisser leurs enfants seuls, celles qui ne disposent pas de ressources sanitaires suffisantes pour mener à bien leur grossesse, les adolescentes pauvres qui sont vendues pour être mariées, celles qui n'ont de l'eau potable qu’à des kilomètres de chez elles, les migrantes forcées et les réfugiées, les femmes âgées isolées, les femmes dans la rue, etc.

Il faut également reprendre les projets mis en œuvre par les femmes qui soulagent la douleur des victimes ou des laissés-pour-compte, qui prennent soin des plus démunis et protègent la planète, qui évangélisent et donnent leur vie pour que les droits de l'Homme soient respectés, du sein maternel à la mort naturelle. Les femmes qui souffrent le plus et qui plaident en faveur des plus vulnérables et de l'entretien de notre maison commune doivent avoir une voix, s'exprimer et être entendues, afin de mobiliser l'Église, les gouvernements et les organisations de la société civile pour qu'ils répondent à leurs besoins et tirent les leçons des solutions qu'ils adoptent avec succès.

Qui d'autre que l’UMOFC, qui est un observatoire existentiel des femmes du monde, peut canaliser les difficultés, les rêves et les réalisations des femmes "invisibles" ? L'UMOFC, en tant que seule association internationale publique de fidèles reconnue par le Saint-Siège et dédiée aux femmes, a créé, à titre expérimental, l'Observatoire Mondial des Femmes (OMM). La création de l'OMM a été suscitée par le Dicastère pour le développement humain intégral et a reçu l'encouragement du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie. Il a débuté dans la région de l'Amérique latine, en alliance avec l'Observatoire socio-anthropologique pastoral du CELAM, et sera progressivement étendu à d'autres régions du monde.

Chères membres des organisations membres de l’UMOFC, le temps est venu d'unir nos forces pour que les femmes les plus vulnérables puissent s'exprimer et être entendues. Nous devons resserrer notre étreinte autour des "invisibles" afin qu'ensemble, nous puissions être LA VOIX DES FEMMES. Je vous invite à consacrer de la prière, du temps et de l'argent pour que, concentrées sur un même objectif, nous puissions manifester au monde notre engagement. FEMMES, parlons-en !

Chaque matin, en me réveillant, je me rappelle qu'il y a 45 millions de personnes victimes de la traite des êtres humains qui se réveillent également, mais en état d'esclavage. 72% d'entre elles sont des femmes et des filles. Je me souviens aussi d'elles dans ma prière nocturne et je prie la Vierge pour elles. Je suppose que quelque chose de similaire vous arrivera. De plus, vous êtes si nombreuses à vous engager pour la promotion de la dignité des femmes. Cependant, tout ce qui a été fait jusqu'à présent est insuffisant. Notre Union, telle que je la vois devant Dieu, doit répondre aux exigences de l'amour miséricordieux de Jésus comme le ferait sa Mère, en se concentrant sur ce grand projet : l'Observatoire Mondial des Femmes.

Que notre puissante sœur aînée, la Servante de Dieu Pilar Bellosillo, soit celle qui présente la prière de nous toutes en ce mois d'octobre, devant la Divine Providence, afin que le Seigneur nous permette d'être généreuses dans notre dévouement aux femmes les plus vulnérables. Pilar a donné sa vie à Jésus, pour la cause des femmes et la cause de la justice. Si nous nous lançons dans l'Observatoire, je ne doute pas que ce soit par son intercession. Remercions-la et demandons-lui de continuer à guider nos pas.

Pour nous encourager à rendre visibles les invisibles, je vous recommande de prier tout le chapitre 25 de l’Évangile de Saint Matthieu où Jésus nous dit : "En vérité je vous le dis, tout ce que vous avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (Mt 25,40). Je vous salue avec affection

                                                                                

María Lía Zervino, Servidora

Présidente Générale de l'UMOFC

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Luglio 2021 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Célébrons l'UMOFC! Souvenirs à l'occasion du 110e anniversaire".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias